mardi 10 juillet 2012

Hymne aux enfants du Poitou


Les enfants du Poitou, hymne patriotique poitevin, fut joué et enseigné au Conservatoire de Poitiers du vivant de Paul Rougnon, comme en témoignent le recueil de souvenirs du Maître, mais également les notices nécrologiques poitevines et parisiennes lorsque celui-ci mourut en 1934.

La partition se télécharge par ici.

Paroles :
Enfants du Poitou, mes braves frères,
Unissons nos voix et nos coeurs,
Pour chanter les exploits de nos pères,
Le renom de nos travailleurs.
Ô Poitou tu sais répandre l'abondance et le bonheur,
Nous t'aimons d'un amour tendre,
Nous proclamons ta valeur !
Marchons, marchons, en avant dans la vie,
Sans nous lasser, l'esprit tout enflammé.
Chantons, chantons notre chère patrie,
Chantons, chantons le Poitou bien-aimé.

Enfants du Poitou, chantons la gloire
Des héros tombés en vainqueurs.
Conservons sans faiblir leur mémoire
A jamais gravée dans nos cœurs !
Tous ravis à la tendresse de parents, d'amis en pleurs !
Aux jours tristes de détresse, ils partaient avec ardeur !
Marchons, marchons, en avant dans la vie,
Par eux guidés, l'esprit tout enflammé.
Pleurons les fils tombés pour la patrie,
Gloire aux enfants du Poitou bien-aimé !

Amis bannissons la sombre haine,
Aimons-nous, tous, avec bonté !
- Sur les monts, les chemins, dans la plaine,
Nous chantons la fraternité !
Nous avons les bras solides ;
Ardemment nous travaillons,
Les récoltes sont splendides
Dans les plus profonds sillons !
Marchons, marchons en avant dans la vie,
Sans nous lasser, l'esprit tout enflammé.
Chantons, chantons notre chère patrie, 
Chantons, chantons le Poitou bien-aimé !

Le jour où le beau pays de France
Nous adresse un pressant appel,
Le Poitou plein de noble vaillance
Aussitôt sonne le rappel !
Notre race est courageuse
Aimant fort la liberté,
Chérissant la paix heureuse
Et l'honneur de la cité !
Marchons, marchons en avant dans la vie, 
Sans nous lasser, l'esprit tout enflammé.
Chantons, chantons notre chère patrie,
Gloire aux enfants du Poitou bien-aimé !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

à vous d'écrire quelque chose !